Route-Raid en Catalogne

Prologue:
Dimanche 26 Mai, aller/retour Argelès <> La Palme pour aller rendre visite à Eve.
La Tram souffle à 40/45 nœuds et la progression s’avère parfois difficile entre le Barcarès et Leucate. Les rafales de face n’aident pas au pédalage ;-(

Par contre, au retour, quel bonheur d’être porté de la sorte. Même en électrique on n’irait pas plus vite !
Jolie balade en tous cas entre étangs et mer, entre sable et soleil, sur des petites routes et voies cyclables qui longent les isthmes de cette belle région.

 

Jour 1
Argelès > Sant Tomà de Fluvià
Lundi 27 Mai, après une nuit « bruyante » au Pearl d’Argelès, départ de la troupe en direction de l’Espagne par Collioure pour la pause café de 10h, face au château Royal. 
Montée au col de Banyuls via les coll de la Serra et le coll dels Gascons surveillé par la tour Madeloc. Passage en Espagne pour une belle descente qui nous dépose à Mollet de Peralada, première halte catalane pour le café de 15h. On repart en allure soutenue pour une visite de Castello d’Empuries puis la visite de la Réserve Zoologique de Sant Pere Pescador  (Aiguamolls de l’emporda) s’impose avant de rejoindre (ou pas) le gite El Bosc d’Ali Baba en pleine espace naturel privilégié. 
Superbe ambiance validée par la paëlla à l’encre de seiche.
Même les ronflements étaient naturels ….

 

Jour 2
Sant Tomà de Fluvià > Girona
Mardi 28 Mai, bonne nuit de repos. On est frais pour repartir après un petit déj bien copieux. Il s’agit aujourd’hui de rejoindre Girona au sud-ouest de Sant Tomà mais on va dévier à l’est en longeant les rizières pour visiter la jolie bourgade fortifiée de Pals (café de 11h et mascotte gros chiens) ainsi que les petites routes bien vallonnées du littoral proche de Begur. On prendra le temps de chercher, en mode gravel, la platja de Castell où nous attendent les miss et le ravito. Petit café (hein Jack) en bord de mer, les pieds dans le sable et c’est reparti pour rejoindre Girona via le coll de la Ganga et le coll dels Angels. Très belles descentes (dont une bien gravillonnée) avec une arrivée en pleine métropole où le labyrinthe des ruelles nous amène à l’hébergement du jour (de la nuit!).
Quel contraste frappant avec le gîte de la veille.
Antoine, GO local voire autochtone, nous emmène dîner dans un  restaurant typique pour une cuisine bien familiale. Nickel pour recharger en protéines et autres glucides avant le gros dodo réparateur ponctué par la balade nocturne dans la ville.

 

Jour 3
Girona > Joanetes (Olot/Garrotxa)
Mercredi 29 Mai, bonne nuit pas si bruyante pour un hébergement en pleine ville et petit déj aussi rapide que frugal! (on ne s’est pas battu pour le pain, y’en avait pas).
Mais rien n’entache notre engouement à en découdre aujourd’hui. 115km pour 2100m D+ avec 2 jolis cols à la clef.
Le départ centre ville fait vite place à une voie verte « style gravel » bien ombragée pour atteindre Anglès puis une jolie route, jamais raide, qui monte régulièrement permet d’atteindre Sant Hilari Sacalm. Pause café pour les uns et ça repart pour le ravito bien champêtre, en dessous de collesplanes. 
Au kilomètre 60, les têtes de série partent au Sud tandis que la vieille garde, l’œil rivé au GPS, lève quand même la tête pour emprunter le bon itinéraire. Superbe petite route en bord de ruisseau avant un bon raidar qui abouti sur une descente bien ludique permettant de rejoindre l’embalse de Rui Ter.  Le grupetto d’échappée a souder avec le groupe. On repart sur une belle route qui devient assez cassante à cause d’un profil vallonné et d’un revêtement qui n’en a pas le nom 😉
Ça permet de tester la volonté des uns et les chambres à air des autres!
Tout ce petit monde arrive à Rupit, magnifique village féodal et sa passerelle.
Comme on est plus ou moins frais, c’est suivant, boissons chaudes ou fraîches de rigueur. (1 café pour Jack).
Petite montée finale pour rejoindre le coll de Condreu et sa magnifique descente sur une large route au bitume bien lisse pour rejoindre Joanetes et son gîte exceptionnel – le Mas Rubio -.
Gemma nous attend. La bâtisse du XVIIe siècle respire le vécu et le bien être, les chambres spacieuses et les douches sont investies. Il est temps de passer à l’apéro puis à table. Mais quelle table !
Gemma est aux anges de nous voir aussi heureux et enclins à dévorer tout ce qu’elle a cuisiné depuis le matin … Digestif au Ratafia pour les uns et promenade digestive pour les autres.

 

Jour 4
Joanetes (Olot – Llibertat Presos Cyclists)
Jeudi 30 Mai, réveil en douceur. La bonne odeur de pain grillé caresse les narines et tout le monde se retrouve devant un petit déj copieux entre boissons chaudes et jus de fruits, sucré salé, marmelade maison et fromage régional, salaison locale et gâteaux du cru. LE must.
On prend le temps de goûter aux spécialités car aujourd’hui, seule une boucle dans la Garrotxa (zone volcanique) est prévue.
Visite de la petite ville d’Olot puis on dégustera une glace à la ferme d’élevage – La Fadega Cooperativa – un genre d’ESAT chez nous. Petit tour au volcan Santa Margarida, café à Olot et on rentre au Mas Rubio.
Bière locale en terrasse et on passe à table avec une certaine frénésie car Gemma a encore fait des merveilles. Et les côtelettes d’agneau aussi !
Rarement un gîte nous aura autant étonné par sa qualité d’hébergement et quel ravissement pour le palais.

 

Jour 5
Joanetes > Berga
Vendredi 31 Mai, on pète la forme. Normal après cette halte que l’on aimerait presque quotidienne!
En route, petite, jolie, sinueuse, raide, aérienne, en balcon et points de vue, pour le collada de Collfred. 13km de pente soutenue, parfois trop. Descente sympathique et sauvage avec un revêtement parfois dégradé jusqu’à Vidra pour la pause café. Ensuite très belle route, large et rapide jusqu’à Sant Quirze de Besora. Légère remontée jusqu’au ravito, bucolique et ombragé. La chaleur est pesante mais le groupe repart sur une belle route, légèrement vallonnée jusqu’à Berga. On investit les mobil-homes du Berga Resort pourvues de chambres séparées et de tout le confort possible. Apéro bières/Jurançon valide cette belle journée.

 

Jour 6
Berga > La Seu d’Argell
Samedi 1er Juin, bonne nuit, calme et fraîche. Les chiens aboient au rythme du toscin. C’est l’heure du réveil et de l’attente des jus de fruits au petit déj. Le pain manque et arrive 5′ après le départ du grupetto. Va falloir prendre Gemma comme chef de cuisine …
Dénivelée conséquente aujourd’hui donc 1/2 journée pour ma part. Comme il faut ramener un véhicule à l’arrivée, c’est Diaf qui se colle à la première « gentille » portion de cette belle étape, longue et difficile. Je prendrais le relais au ravito au coll de Trapa, au pied de l’imposant Pedraforca.
Pas mal de souffrances pour atteindre le ravito justement, bien à l’ombre que Patou va rater. Mais bon rien ne peut enrayer la « machine ». Doudou lui servira son substantiel repas, quelques 23 km plus loin ?
On cherche vainement une terrasse pour le café de 15h mais les villages de Cornellana et Fornols en sont dépourvus. Pas grave on continue ! Petit regroupement au col de la Trava puis descente sur la Seu d’Urgell, point final du raid pour rejoindre un sympathique gîte. Bon, la descente ne restera pas les annales …. en cause, un revêtement passablement dégradé. 
Quoiqu’il en soit, c’était une superbe semaine de sport, de découverte, de paysages sublimes, d’échanges, de dégustation de mets catalans et de produits du terroir.
Merci à toute l’équipe, plus spécialement aux filles et Roselyne pour l’intendance omniprésente et les ravitos, aux meneurs de la troupe pour les déposes voitures, au tandem qui soude en descente et Antoine, notre GO catalan, coqueluche de ces belles 😉
Comme dirait Florent Pagny (concert au retour offert par Jack): Ne changez rien, on vous aime comme ça. 

2 commentaires sur “Route-Raid en Catalogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.